Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  13 / 26 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 13 / 26 Next Page
Page Background

T. SIERRA

VITORIA

El plan operativo para que cerca

de 4.000 aficionados del Alavés

salieran ayer desde el aeropuerto

de Foronda con destino a Dort-

mund funcionó con absoluta nor-

malidad. «Sólo se han producido

algunos pequeños retrasos y tam-

bién adelantos», aseguró a EL

CORREO un portavoz autorizado

del aeródromo alavés.

Lo cierto es que el primer avión

salió con puntualidad, a las seis

de la mañana, y el último sobre

las 12.15 horas, más de media hora

después del horario previsto en

un primer momento. «Todo ha

salido según lo programado. Cada

vez que un avión aterrizaba se avi-

saba a Mendizorroza para que los

autobuses trajeran a los aficio-

nados. Así no se han producido

atascos y se ha podido trabajar

con fluidez», señaló.

En total, en seis horas despe-

garon de Foronda diecisiete avio-

nes con seguidores alavesistas. A

ellos hay que añadir el que tras-

ladó al lehendakari en funciones

Juan José Ibarretxe. El inusual

movimiento de aeronaves que

registró el aeropuerto se comple-

tó con otras tres operaciones regu-

lares –dos a Barcelona y una a

Madrid–, programadas para pri-

mera hora de la mañana, y otras

dos de carga.

Retrasos en Alemania

No obstante, donde sí se produje-

ron importantes retrasos fue en

los aeropuertos alemanes, prin-

cipalmente en el del Colonia, en

donde aterrizaron nueve aviones

de Vitoria, incluido el Jumbo con

capacidad para más de quinien-

tas personas. En esta ciudad ger-

mana algunos aficionados debie-

ron esperar hasta más de dos

horas en el aeródromo a la llega-

da de los autobuses que les lleva-

ran a Dortmund.

De hecho, numerosos seguido-

res no se presentaron en la ciudad

hasta bien entrada la tarde.

Dieciocho aviones en seis horas

Al filo de la medianoche casi

ninguna litera estaba ocupada.

Los pasillos, en cambio, registra-

ban sendos ‘overbooking’. Algu-

nos hinchas incluso aguantaron

–y se hicieron notar– hasta las

¡cinco de la mañana!

Horas después, ya por la maña-

na de ayer y en algún punto del

territorio belga, los más madru-

gadores empezaban a salir de sus

madrigueras. Legañosos, con

pocas ganas de juerga y sorpren-

didos por una inoportuna noticia.

Las agujas del reloj apuntaban a

las 11.00 horas –cuando se preve-

ía la entrada oficial en Dortmund–

y el convoy aún no había pene-

trado en territorio alemán.

Fueron momentos de desánimo

general. Un mutismo pesimista

inundó por momentos la ‘flecha’

albiazul. «Estoy hasta el gorro»,

lanzaba Diego, ahogado por el

interminable trayecto. «Creo que

nos han desviado hasta Sebasto-

pol», le azuzaba socarrón Rafa.

Hacia las dos menos cuarto,

veinte horas después de abando-

nar territorio alavés, el último

convoy vitoriano hacía su entra-

da en la sede de la final de la

UEFA. Fue como un chorro de

agua fresca. «¡A por ellos, oé!», se

conjuró entonces el personal.

«¡Forza Italia!»,

espetó una señora

al paso del convoy

por Burdeos

«Creo que nos

han desviado hasta

Sebastopol»,

afirmó un hincha

@@h?

@@h?

@@h?

@@h?

@@h?

@@h?

@@h?

@@h?

?

?

?

?

?

?

?

?

?

?

?

?

@@g

@@g

@@g

@@

@@g

@@g

@@g

@@g

@@

@@g

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

@@

META.

La expedición desembarca en Dortmund.

/ IOSU ONANDIA

POR TURNOS.

Salida de los aviones en Foronda.

/ BLANCA CASTILLO

EL CORREO

JUEVES 17 DE MAYO DE 2001

X

13

EL ALAVÉS, SUBCAMPEÓN DE LA COPA DE LA UEFA